La Bulletinte

11 mai 2020

Je rêve de nouveaux prés verts.

20200509_104244

 

Je rêve de nouveaux prés verts

et fais une liste à la Prévert

pour tous les confinés qui s'assemblent 

mais ne se ressemblent.

 

Les confinés du masque

les confinés du verbe

les confinés du voile

les confinés de la soutane

les confinés de la bien-pensance

les confinés du politiquement correct

les confinés de la mode

les confinés du slip

les confinés des réseaux sociaux

les confinés qui ne veulent pas sortir de leur jus

les confinés qui ont peur de sortir

les confinés pour une fois comme les autres

les confinés de l'administration habituelle. 

 

Plus que la maladie, leurs pensées les confinent

dans l'étroitesse de vue qu'on leur dicte.

20200506_171142

Trompettes d'un printemps amputé

débouchez leur la pensée sclérosée

pour une pensée naturellement plus sauvage.

Crie la nature

crie la verdure

pensée humaine

fait souvent de la peine.

Le vent frais des montagnes

nous ouvrira de nouvelles cocagnes.

 

Onsemet à penser en ce onzemai!

Nous vivons une époque moderne.

 

Postez vos remarques et réflexions.

inscrivez-vous pour publier.

 

 

 

 

Posté par J Pierre AUBERT à 15:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


06 mai 2020

Les parapluies sortent l'orage va gronder

Les parapluies sortent 

tout le monde craint l'orage .

parapluie sous la pluie

 

Les grandes réunions des ARS avaient décidé

que les stocks de masques n'étaient pas nécessaires .

La décision a certainement a été prise en réunion

c'est donc la réunion qui est responsable !

Je fabule mais toutes ces décisions collectives permettent

d'échapper aux responsabilités.

2 mois pour commander des masques ?

pour valider des tests déjà validés en Allemagne!

Des équivalences existent sur les diplômes

pourquoi pas sur des validations.

Toujours en retard à cause de la lourdeur 

le virus était chez nous depuis décembre

les épidémiologistes bien payés pour surveiller

n'ont réagit qu'en janvier quand le virus leur a sauté au nez.

Ce principe de diluer la responsabilité pour ne pas en avoir

est devenu la norme chez les dirigeants de notre administration.

Certains maires l'ont compris et ont comme à Clamart

constitué un comité "scientifique" pour conseiller le maire

sur les décisions à prendre pour la réouverture des écoles.

L'éducation se défausse sur les mairies en leur refilant la patate chaude

après avoir écrit 55 pages de règles à respecter dans les écoles.

Les conseilleurs ne sont pas les payeurs dans ce pays!

Et la peur du juge est encore présente parce qu'à la fin 

ils ont le dernier mot .

Sans être élus, sans contre pouvoir, les juges s'arrogent un pouvoir

de décision énorme en exerçant une pression de peur et d'inaction

sur les élus représentatant eux des citoyens.

Notre système démocratique est très bloqué par des corporations qui

font jouer leur force de nuisance au détriment de ceux qui triment et prennent

des risques pour trouver des solutions aux problèmes.

Notre démocratie rentre dans une zone de danger car comment lutter contre cette dérive?

Soit en laissant les choses se faire ce qui fatalement nous aménerait vers des solutions

qui prône une reprise en main énergique , voire dictatoriale de faisant sauter les freins

que sont les administrations , la justice , certains journaux , les syndicats qui se seront

fait hara kiri en exigeant des toujours plus inaccessibles ,

comme BOLSONARO au Brésil.

Soit en accentuant démocratiquement la demande pour une mise en place

d'un socialisme encore plus égalitaire dans le rabotage des richesses et du nivellement

qui ne peut se faire que par le bas et l'appauvrissement général comme on a pu le voir 

à CUBA ou au VENEZUELLA.

Dans ces deux cas c'est la dictature qui gagne .

Soit celle d'une dictature d'un homme ou d'un parti extrémiste fort 

qui raménera probablement de l'ordre en faisant peur à tout le monde

et la richesse vers lui.

Soit une dictature du socialisme dite du prolétariat à la solde d'un parti

qui devient de plus en plus rigide pour contrôler les opposants et les mettre sous cloche

pour le grand bonheur de l'administration du parti et ses partisans.

Notre administration a déjà confisqué 57% de notre PIB pour la répartition

qu'elle contrôle . Nous sommes déjà sur cette pente là.

Avec le soutien de la justice ?

As-t-on déjà vu des administratifs condamnés ?

C'est l'immunité pour eux les décisions sont collectives .

Les politiques sont pris dans l'étau entre l'administration et la justice .

Pour en sortir il faudra en changer l'un et l'autre ,

d'abord la justice je pense car c'est le point d'appui de l'administration.

Les parapluies sont de sortie!!!

Je rappelle ma proposition :

L'administration entend une soumission des administrés 

aux administrateurs .

Elle doit être un service d'organistion et de gestion ,

les choix doivent rester aux politiques.

NOUS SOMMES D'ABORD DES CITOYENS

et l'administration doit être au service des citoyens

pas le contraire.

Serais-ce une révolution de demander à changer le nom

et l'esprit de cette école ENA qui formate notre pays.

ECOLE NATIONALE DE GESTION CITOYENNE 

avec l'état d'esprit de ne pas administrer mais de gérer les fonctions 

publiques au service des citoyens.

Avançons , les parapluies sont de sortie !!!

Nous vivons une époque moderne.

Postez vos remarques et commentaires . 

 

Posté par J Pierre AUBERT à 18:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mai 2020

Bulle tinte et cloches bourdonnent

Maiglöckchen_am_Sylvensteinsee_Mai_2018 muguet

 

Les clochettes m'ont tintés

et j'ai pris le bourdon 

a écouté ce jeune peigne-cul

parisien jacter sur sa pseudo étude

de l'APHP sur le déconfinement.

 

Bourdon

 

 

Voilà succintement l'ignominie!

89% des morts ont plus de 65 ans .

Si on les confinent jusqu'à février 2021 ,

nous pouvons économiser entre 33000 et 65000 morts!

Les vieux meurent !

Ce n'est pas nouveau que les vieux meurent.

Est-on vieux à 65 ans ?

Des anciens sur le retour comme Douste Blazy

ont rapidement remis de l'ordre dans les choses.

Les fragiles ne sont pas que des vieux 

et tous les vieux ne sont pas fragiles.

Qui mieux que votre médecin traitant

peut déterminer vos risques à sortir ?

Voulez-vous confier votre enfermement

à ce peigne-cul parisien en train de faire des simulations

sur son modèle informatique ?

Quel est donc sa vision de la vie à celui là ?

" travailler jusqu'à 65 ans puis passer

sa retraite en confinement ?"

Je ne suis même pas sûr qu'il ait réfléchit jusque là.

Je crois ce qu'il ne supporte pas qu'il ne pourra 

accèder à certaines activités qu'on lui interdira

en zone rouge alors que d'autres en zone verte

pourrons se promener au trou du cul du monde.

Et il semble que PARIS soit rouge pour longtemps.

C'est un peu un crime de lèse majesté que le peuple

de province puisse être lieux traité que la capitale.

Mais si le COVID ne choisit pas ses victimes

il opère gaiement dans les rassemblements.

Les modes de vie pronées par les écologistes des villes

transports en commun, rehausser les immeubles

pour densifier et donner accès à la ville sont juste

prises en défaut à la première épidémie.

Les écologues sont à la campagne au près de la nature.

L'homme s'est-il construit pour devenir fourmi?

Il est vrai que les fourmis sont très organisées et sécialisées

et souvent efficaces au détriment de chaque individu qui devient

un parmi d'autres.

Les chinois s'en rapprochent tout doucement en cherchant l'efficacité

avec la dictature du prolétariat qui administre son peuple.

Le bien-être du peuple se résume au bien être du pouvoir.

Notre administration ronge à chaque occasion notre liberté

et confisque notre travail .

Mais si les français n'ont pas cela dans leurs gènes,

ces gènes se modifient d'années en années.

Il semble probable que plus la population augmente

plus la tendance est à l'organisation des fourmis ou autre colonie

de grands nombres avec une spécialisation à outrance avec la perte

pour chacun de comprendre l'ensemble de la société.

Mais à la décharge de ce parisien nous pouvons l'aider

à descendre de son vélo pour se regarder pédaler .

La vie à la capitale c'est:

des grèves à répétition dans les transports

dans les écoles et administrations

des embouteillages les autres jours

des manifestations à n'en plus finir

des convois et manifestations officiels

des mécontentements divers contre le pouvoir....

C'est en effet bien rouge tout au long de l'année!

C'est la ville et c'est la capitale .

greve-ratp

 

 

 

Faîtes ce que vous avez à faire avec sobriété .

Evitez le risque des grands nombres tant que faire se peut.

Respecter les règles avec justesse et réflexion.

Si chacun faisait sa protection correctement et individuellement

nous n'aurions pas besoin de l'état au travers son grand machin

pour nous l'imposer.

Bâtir un système basé sur l'espoir que l'état corrige son voisin

est voué à l'échec et ne fait que des mécontents .

La France a une petite tendance a se laisser aller à cela.

Ne pas faire l'effort individuellement et attendre de l'état

qu'il le fasse pour vous est un frein qui nous attend pour la reprise.

Le français malheureusement ne font l'effort globalement que

quand ils ont le nez dans le mur.

Et à ce moment là, l'effort puisqu'il a été trop tardif 

est beaucoup plus dur.

Le virtuel ne remplace pas le courage.

Nous vivons une époque moderne!

 

Inscrivez vous au blog , je vous inscrirez comme contributeur

si vous le souhaitez.

Et mettez vos commentaires.

 

 

 

 

Posté par J Pierre AUBERT à 11:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 avril 2020

Demi teinte et pleine conscience

CLOCHES DE VACHES

Demi teinte et teinte et demi.

Petites cloches ou vaches de cloches ?

La vie est disséminée , elle tinte ici ou là

chez quelques confinés qui souhaitent faire connaître

que la vie .... continue .... elle vit.

 

Sac à dos je suis parti ce matin

avec l'excuse d'aller chercher le pain.

J'aime l'idée d'avancer dans la vie 

choisissant mon chemin écoutant mon envie. 

 

Sentir mon pas , écouter le souffle de la ville

Humer l'air et penser à ce monde fragile

que je traverse sans appréhension 

cherchant mes moindres sensations.

 

Tour à tour je mets chacun de mes sens 

à l'épreuve de ma pleine conscience.

En respiration mon corps me parle 

et se met en osmose avec mon mental.

 

Mais ce matin , maudite pandemie m'oblige

et toutes mes velléités corrige

Je dois rentrer chez moi, la cloche tinte

mes plus belles envies seraient feintes.

 

Revenir au départ, tourner en rond

et vivre courbés , rester dans l'environ

Voir plus loin sans faire le fanfaron

mais vivre digne et pas comme un mouton.

 

20160506_145309

 

Les pas s'arrêtent parfois devant les fleurs

pour leur rendre hommage.

Elles sont belles mais ne vivent que peu de temps.

Mais comme nous , elles sont la nature.

 

Nous vivons une époque moderne!

 

Posté par J Pierre AUBERT à 17:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 avril 2020

Et j'aime à rire et j'aime à boire

20200424_102204

 

cloches-silverado-usa-14 PACARD

Tintent verres et cloches pour rappeler aux gens

que nous sommes vivants.

Et j'aime à rire et j'aime à boire 

et j'aime à chanter comme vous.

En ces temps nous recevons moult photos et vidéos

pour rire et nous détendre .

Bien sûr j'y prends ma part mais ne délaisse pas moins

l'idée de réfléchir à tous ce dont on nous abreuve.

Si les marronniers sont en fleurs je n'ai pas envie de me retrouver

marron .

A nous saoûler de balivernes de tests et de masques 

A nous faire crouler sous les photos et vidéos drôles

et insolites il nous est plus facile de ne plus penser .

Je ne parle même pas du gavage de NETFLIX ou autre.

Il est important de rester l'esprit hors de l'eau .

 

Face aux commentaires raz les pâquerettes

de ceux qui sans soucis nous seringuent

laissons pousser nos fleurs de méninges

sous nos cheveux devenus fleurettes.

 

Comme pour la peste de Camus 

le temps n'est pas venu

de conter fleurette

Je peux bien sûr me promener dans la richesse de moi-même.

Il y a toujours beaucoup à découvrir.

Mais à force de temps la stupide confiance humaine s'étiole

et les horizons se sont lentement éloignés.

A force de piétiner sur place , le trou s'est creusé 

et le mur pour sortir a grandi.

Faire le mur ! Comme au lycée ou à l'armée !

Il faut y penser , garder l'horizon en point de mire 

pour échapper à l'enfermement et à la claustration.

S'évader de la pitoyable pitiè répétée sans cesse 

sur les ondes où l'on cherche à creuser dans la catastrophe

sans oublier de demander quelque argent pour ces causes.

On y plaint ceux qui travaillaient au noir et n'ont plus de travail

ni couverture sociale, ceux qui traffiquent et qui n'ont plus de marchandise.

Et on demande pour eux quelques largesses

payées bien sûr par ceux qui travaillent et paient leurs taxes.

Justice et pitié ne font pas bon ménage , beaucoup aimeraient

les deux simultanément.

Merci de laisser la force aux soignants de soigner

aux malheureux d'entérrer leurs morts 

et aux vivants de vivre avec la vie comme espoir.

L'abstraction du malheur est souvent nécessaire 

au corps médical pour s'occuper des gens et leurs maladies

et au commun des mortels de rester vivant.

Nous vivons une époque moderne !

Qui se répète depuis la nuit des pestes. 

Inscrivez-vous sur le blog

je vous inscrirez comme contributeur

et vous pourrez mettre vos commentaires .

Posté par J Pierre AUBERT à 17:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 avril 2020

Autant en emporte les gens

49084996-deux-verres-de-champagne-avec-des-bulles-isolé-sur-fond-blanc

20200420_121041

 

L'autant bleu nous emporte dans ses rêves

et le vent d'autant nous emporte nos morts! 

 

Nos journaleux rapportaient

que les EPHAD sont remplis et coûtent bien cher

qu'ils manquent de personnels

que l'assistance aux personnes agées coûte cher

que nous consommions trop de médicaments

etc ... et peut-on même sous entendre

que les anciens vivaient trop longtemps

et ce qu'il fallait considérer c'est l'espérance de vie en bonne santé.

Le choix de ne pas transporter les malades des EPHAD 

à l'hopital à largement contribuer à répondre

à tous ce critères !

Les gros , les gens à risque et à maladies chroniques

coûtent très cher à la sécu ...ils seront moins nombreux!

Se plaint-on aujourd'hui de ce que l'on dénonçait hier?

Il ne fallait pas choisir à l'hopital à qui ont devait refuser 

le respirateur mais le choix avait été fait avant!

Le politiquement correct est satisfait que les hopitaux

n'ont pas été surchargés .

La population va-t-elle rajeunir d'un coup?

En même temps les morts sur les routes et accidents du travail

sont moins nombreux les morts par la grippe ordinaire ont disparus

et il n'est même pas certain

que la mortalité générale ait subi une augmentation .

Cela va-t-il changer nos façons de vivre?

Assez peu je pense car le naturel revient au galop.

L'Homme n'est ni bon ni mauvais , il est opportuniste.

Et va bien sûr profiter de la situation .

Ce qui risque de changer ce sont les relations économiques

qui devraient laisser beaucoup de traces.

Cette nuit l'HOMME est devenu fou ,

le pétrole est devenu négatif !

au delà de l'atlantique chez l'américa first

les hommes se sont tellement mélangés

les pieds avec leur pétrole en faisant des contrats à terme

qu'il a fallu qu'ils paient pour s'en débarasser !

Alors que les gilets jaunes se plaignent

du prix de l'essence pour aller travailler 

cette nuit certains ont payé pour s'en débarasser.

Cocasse non ?

On pourrait croire à du pétrole virtuel, imaginaire 

non du vrai pétrole.

Ils ont les cuves gavés chez américa first et ne savent plus quoi

en faire , comme bill gates Jeff BEZOS et Zuckberg avec leurs milliards.

Ne riez pas chers amis car peut-être vous contribuez vous aussi 

à faire des bulles dans la finance.

Je passerai rapidement sur UBER qui appâte clients et travailleurs

avec quelques pizzas ou autres transports en prenant l'argent

aux uns et aux autres en échange de quelques fénéantises.

Je m'attarderai plus sur JEFF BESOS grand patron d'AMAZONE

que beaucoup ont contribué à son enrichissement 5,3 milliards

depuis le début du COVID.

Amazone c'est 1 180 000 000 de dollards de capitalisation soit

environ 45% du PIB français .

Continuons à les aider à nous manger !

C'est pas la faute à quelqu'un c'est la faute à tout le monde,

au moins à tous ceux qui achètent sur amazone .

Si nous applaudissons chaque soir à 20h par solidarité avec les soignants

nous contribuons à activer la vague tsunami venu d'amérique

pour nous détruire nos commerces .

Un petite facilité sur amazone vaut-elle notre alliénation 

aux GAFAM ?

Nos usines ont été moitié détruites par les chinois et nos commerces

sont en passe de l'être par l'américa first.

Le politique se rend compte aujourd'hui qu'il ne maîtrise plus rien 

avec nos usines en chine et qu'il faudra en rapatrier un minimum .

Faut-il attendre encore longtemps pour qu'il se rende compte

que nos commerces fondent et qu'il ne restera plus que des bribes

pour payer nos routes et nos hôpitaux .

En signant des contrats qui nous ont liés les mains

dans le dos , il est difficile de se battre .

Mais TRUMP s'est-il géné pour dénoncer ses contrats?

Nous ne sommes pas au pays des bizounours 

et avons peur de paraître méchants avec

les gens qui nous martyrisent

de peur qu'ils ne frappent plus fort .

Je vous rappellerai l'histoire de la grenouille qui chauffait

dans l'eau chaude , elle semblait confort et

lorsqu'elle s'est décidée à sauter

il était trop tard elle ne pouvait plus .

Cela fait 30 ans que les français refusent de voir

que nous sommes en guerre économique

et qu'à ce titre il n'y a pas de raison de faire de cadeau

aux ennemis .

Conccurence biaisée , impôts non payés taxes contournées

nous nous faisons pillés et ne pipons pas mots.

A quand un GOOGLE européen

a quand une monnaie pour travailler avec qui l'on veut.

A quand des accords qui ne nous soummettent 

ni aux chinois ni aux américains .

Nous sommes la première zone économique du monde

et des nains politques et militaires.

A quand une puissance européenne ?

La résistance ne viendra pas de LONDRES .

Nous vivons une époque moderne !

 

Merci de poster vos commentaires.

Abonnez vous au blog et postez . 

 

 

Posté par J Pierre AUBERT à 17:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 avril 2020

Niquedouilles et bruscambrilles

le-champagne-peut-aussi-se-boire-sans-alcool-n-oubliez-pas-celui-qui-conduit-ou-qui-n-aime-pas-l-alcool-tout-simplement_4cf39d4487b926d9c40ef713ebf036981a63dc55

 

20200416_102025

 

Les jours se suivent 

Salomon compte morts et infectés

le peuple est défait 

mais lui est satisfait

les hôpitaux ne sont pas débordés.

 

En droit il fait son jugement 

se voulant aussi juge

attention salomon!

souvent le juge ment.

 

Pendant que le peuple se débrouille

quelques niquedouilles s'embrouillent

A l'ombre de faux soleils qui brillent

Nous viennent de nouveaux Bruscambille .

 

Mais quel est donc cet acharnement

de l'administration à vouloir machiaveliquement

trouver une seul et même règlement

pour 68 millions de français différents.

Même notre grand Charles élevé à l'école militaire

avait compris que si les français avaient 400 fromages

c'est qu'ils avaient 400 façons différentes de traiter

le problème .

Le résultat est que les fromages français 

sont les meilleurs du monde.

Et que notre système de santé unique décline au fil des années

rentre bientôt dans la classe des mauvais élèves

malgré l'argent injecté.

Votre médecin traitant est plus à même

de connaître vos risques et vous déconfiner

que l'énarque parisien qui aura fait des règles

qui répondent à la grande majorité des français

auquels il sera facile de répondre que vous n'avez pas

de chance parce que vous n'êtes pas dans les moyennes.

Dicter , imposer, commander semble être devenu

l'ADN de beaucoup d'ANE ! pardon des ENA. 

 

Les cliniques et hôpitaux privés pas assez utilisés

alors qu'ils ont dégagés des lits.

Les vétérinaires étaient capables de produire des tests

en quantité dans un temps record mais

pas d'agrément de l'administration concernée.

Des usines de production de masques fermées

et les machines mise hors d'état .

L'état de guerre permet la réquisition

sinon pourquoi déclarer l'état de guerre ?

Les nationalisation sont possibles pour les grosses 

entreprises pourquoi pas pour les petites?

Les enquêtes parlementaires vont avoir fort à faire.

 

Après la guerre certains fautifs ont été punis

et certaines fautives tondues,

je crains que cela ne soit pas la grande fraternité

à la fin de cet épisode .

 

Regardes toi quand tu penses que: 

La meilleure solution est souvent celle

qui correspond le mieux à mes intérêts.

Regardes les autres un peu aussi .

 

 

Chacun sa petite musique

sans écouter l'autre

joue la cacophonie

Jouer sa petite musique

au rythme des autres

participe à la symphonie

 

 

Le grand partage des sons 

est mieux que le non partage des cons!

 

Partager ne veut pas dire :

piquer dans la gamelle de l'autre !

c'est moi qui organise ce que vous aller donner

bienvenue chez les autres

mais pas de ça chez moi

c'est mieux organisé ailleurs je vais y aller.

Qui veut partager les problèmes sans partager l'argent ?

Beaucoup pour partager les amis facebook

mais pas leurs déménagements.

Equilibre et réciprocité permettent les échanges entre amis

et une belle symphonie.

 

inscrivez vous sur le blog , et postez , je vous inscrirez en tant que contributeur

bonne lecture 

Posté par J Pierre AUBERT à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 avril 2020

Le creux de la vague

48434737-verres-de-champagne-avec-splash-isolé-sur-noir

 

bulle tinte gaiement 

et s'éclate au vent 

 

Mieux la légèreté du vent

et l'écume des mers

que les pèses néant

du sexe des anges .

20200415_110859

On nous parle du Pic sans dire de quel PIC on parle:

celui des infectés par jour?

celui des morts par jour ?

celui des guéris par jour ?

que l'on mélange avec les totaux 

qui deviennent plateaux.

Et  si nous mettions face à face 

le pic des malades et le creux de nos productions.

Et si c'était le contraire

Si notre gestion de la maladie était gérée par des ANE ?

Le contraire ferait ENA ?

Qui se sent administré ?

Ne sommes nous pas citoyens ?

L'administration sous entend une subordination

des administrés aux administrateurs.

Des administrateurs qui ont confisqué le pouvoir

aux politiques et la richesse aux citoyens .

Le premier étage de la prise de conscience 

du changement nécessaire se trouve dans les comparaisons

avec nos amis allemands qui ont un système de santé bien meilleur

et qui coûte moins cher . Notre administation hospitalière nécessite

2 administratifs pour 3 soignants et seulement 1 en allemagne .

Ce ne sont pas les soignants qu'il faut supprimer

mais les administratifs qui se cachent derrière 

bien défendus par leurs syndicats. 

Serais ce une révolution de demander à changer le nom

et l'esprit de cette école qui formate notre pays.

ECOLE NATIONALE DE GESTION DE LA FONCTION CITOYENNE 

avec l'état d'esprit de ne pas administrer mais de gérer les fonctions 

publiques au service des citoyens.

Notre général président Macron qui cherche des idées

dans de grandes réunions publiques pourrait s'en inspirer.

Les recours, les procès qui nous atendent après le CORONA

vont permettre aux énarques de se cacher derrière des fautes individuelles

pour ne pas remettre en cause leur pouvoir aidés en cela par la justice

qui se veut toujours maître à la fin en prenant décision sur les jugements.

Plus l'administration coûte cher et moins elle est efficace,

tous nos grands ministère de la santé , de l'éducation de la justice....

sont dans ce cas .

les militaires ont payé la note, les citoyens les impôts

et les prélèvements obligatoires affichent des records dans le monde.

Les ANE y ont contribués largement , 

l'après épidémie est le moment d'y réfléchir et d'en changer.

Le problème des politiques c'est qu'ils se servent de l'administration 

pour essayer de changer l'administration .

Les americains changent aussi leur hauts fonctionnaires 

pour permettre le changement.

Peut-être faudrait-il y penser 

 

Pour conduire le navire il faut être un bon capitaine.

Et si c'était le contraire!

Au lieu d'utiliser la devise des marins :

Espérer le meilleur et préparer le pire 

nos grands administrateurs en mauvais capitaine 

ont et se sont distribuer le meilleur et ignorer le pire

et nous ont laissé bien à sec de toile dans le gros temps !

Se sont les petites mains qui ont comblé partiellement 

le grand manque .

Chante matelos et poètes paysans sentent souvent mieux

l'arrivée des tempêtes.

Et faisant fi des problèmes, ils ont joué l'enturlure 

plutôt que régler la voilure.

A chaque problème , il faut se poser la question

Et si c'était le contraire! 

de ce que l'on nous présente .

 

vous pouvez vous inscrire sur ce blog et participer aux échanges

Je vous mettrai contributeur du blog si vous vous inscrivez comme membre. 

 

Posté par J Pierre AUBERT à 18:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avril 2020

Mémoire courte et pensée profonde

5abebe750c8918a4dba3090a_si-le-champagne-a-des-bulles-c-est-grace-a-la-chimie_68567_w696

 

Monsieur le président

chef de guerre

n'avait plus le mors aux dents

pour expliquer aux gens attendant

parler de leur déconfinement.

 

Chacun attendait une ligne!

La ligne de vie du virus

et la ligne de mort des hommes

semblent ne jamais se rencontrer.

La ligne de vol du poème cherche un autre royaume

 

20200411_104902

 

Fleure bon la glycine au détour du chemin de promenade.

Terre mère a depuis toujours équilibré 

la population des hommes par les guerres et les maladies.

La mémoire est courte et l'histoire ne sert plus ,

la peste et le choléra

faisaient beaucoup plus de dégats.

T'en souviens tu ?

Les anciens parlaient d'une bonne guerre

pour que les gens reviennent à l'essentiel.

Les guerres et les maladies revenaient régulièrement

tous les 20 ans pour les unes

tous les trente ans pour les autres.

Pachamama faisait son nettoyage

chaque fois que les gens faisaient

trop de guerres et voyages.

L'instant de l'homme n'est rien

en regard de l'espace temps de l'univers.

La sagesse du recul permet une pensée 

plus profonde que l'instantanéïté du moment.

T'en souviens tu ?

On se moquait des anciens qui récupéraient les vieilles choses

parce qu'ils en avaient manqué et vécu la guerre.

C'est tellement vieux que les jeunes pensent que c'est nouveau

et qu'il vont réapprendre à tous une façon de vivre.

La mode est devenue tendance et l'histoire

parce que l'on ne l'apprend plus 

un éternel recommencement.

le virtuel met déjà des jeux dans les virus

et des virus dans les jeux .

Ce pseudo espace illusionne l'avenir

et déconstruit la vraie vie.

Cultiver son jardin nécessite de retourner la terre.

Cultiver son esprit nécessite de retourner l'histoire

des hommes , des peuples des arts et de la philosophie.

Interroge le passé pour savoir si le présent est si terrible.

Ce qui est terrible c'est que nous sommes

beaucoup trop nombreux sur terre .

En 1970 les prévionnistes annoncaient que la terre

compterait 10 milliards d'habitants en l'an 2000.

Nous étions environ 6.6 milliards en 2000.

Aujourd'hui il nous prévoient 10 milliards vers 2030.

Mais la terre comptera -t-elle un jour 10 milliards d'habitants ?

T'en souviens-tu ?

La mémoire des prévisions s'évapore et les seuls qui se risquent

viennent pour dire pourquoi les anciens s'étaient trompés.

Réfutez le raisonnement du "toute chose égale par ailleurs"

PARCE que le monde bouge et que les choses

ne sont jamais égales par ailleurs.

N'attendez rien des prévisionnistes ni des diseuses de bonne aventure.

Pensons la vague et comment elle va avancer pour se tenir du bon côté

Parce qu'un jour elle va se retirer .

A bon entendeur .

Nous vivons un époque moderne.

Posté par J Pierre AUBERT à 08:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 avril 2020

Les bulles tintes

En ce jour de Pâques sous confinement,

tintent bulles et cloches au firmament.

49084996-deux-verres-de-champagne-avec-des-bulles-isolé-sur-fond-blanc

images clocher

 

Les cloches nous parlent souvent

on peut bien parler d'elles.

 

20200413_104736 bulle mess 1

 

 

L'imprévu se cache partout même chez les hommes.

Confinés il peuvent parfois se transformer en cons finis!

 

Les fauves

  

Le soleil éclaire les montagnes enneigées

Les tours de la ville découpent le ciel bariolé .

Les gens cheminent en suivant une drôle de danse

Il règne dans la ville une étrange ambiance

 

Le lion va et vient dans sa cage

cherchant sa liberté avec rage.

Marquant sa trace derrière les barreaux,

Il est dangereux pour l'homme.

 

De la chaise à la table,

de la table à la fenêtre,

l'homme regarde derrière le rideau,

il est dangereux pour l'homme .

 

Délaissant la nature

parce qu'elle était trop dure,

alors …

avec leur petites automobiles

les hommes ont envahi les villes

les sauterelles la Somalie

et les virus installés dans les lits .

En ce grand pays de chine fournisseur du monde

en produits et autres choses immondes

les virus bien cachés, ont migré à la ronde.

Les hommes trop nombreux ont perdu l'équilibre

avec la nature et sont maintenant fébriles.

Les loups ont envahi Paris.

Non pas par ici , mais plutôt vers Issy .

Bienvenue chez les autres,

on aime être servi mais très peu les servants .

Vivre comme des rois , sur le boulevard des fainéants.

Terre mère et nature nourricière

sont fâchés et mène la guerre

contre le cancer des hommes

et leurs villes tumeurs, tu meurs...

de n'avoir pas compris que toi c'est la nature

protèges là, tu seras protégé et mature .

Les hommes se serrent pour se protéger,

les hommes serrés se sont infectés.

A chaque chose la bonne dose .

Fauve de tout et de lui-même, l'Homme ,

Il est dangereux pour l'homme.

                                                             JPA

Bonne journée homme de réflexion.

 

 

 

 

 

Posté par J Pierre AUBERT à 10:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]